ÉTUDE GÉOTECHNIQUE G1 - diagnostic de votre sol

Image d'une carte de France avec les zones argileuses.

Vous avez un projet de construction et votre mairie vous a informé de l’obligation de réaliser un diagnostic de votre sous-sol afin d’y déceler la présence d’argile ou non .

La loi Élan vous oblige depuis octobre 2020 à réaliser ce que l’on nomme le test G1.

Photagraphie d'un tas de terre avec eventuellement de l'argile.

En quoi consiste le test G1 ?

Des prélèvements par sondages de votre sous-sol ainsi qu’une enquête documentaire sont menés par Hydratis. Plusieurs sondages permettent d’extraire des éléments de sols. Les prélèvements sont ensuite analysés dans notre laboratoire et commentés dans un rapport.

En fonction de la présence d’argile ou non, un certificat est ensuite joint au rapport et à présenter en mairie. Si l’argile est absente, alors le permis de construire ne peut plus être refusé sur la base de la question de l’argile.

En revanche si présence d’argile, alors le bâtiment devra être adapté sur ses fondations pour ne pas devoir subir un refus du permis de construire.

Carte de France - zone argile
Photographie décorative reprensentant un bureau d'études.

Comme se passent les tests ?

Les moyens techniques utilisés sont des moyens appropriés au cas. Il n’est pas forcément nécessaire à ce stade d’utiliser des engins roulants de type tractopelle. L’important est de qualifier le sous-sol dans une profondeur raisonnable.

Code de la construction et de l'habitation

Article 1

L'étude géotechnique préalable mentionnée à l'article R. 112-6 du code de la construction et de l'habitation permet une première identification des risques géotechniques d'un site. Elle doit fournir un modèle géologique préliminaire et les principales caractéristiques géotechniques du site ainsi que les principes généraux de construction pour se prémunir du risque de mouvement de terrain différentiel consécutif à la sécheresse et à la réhydratation des sols. Image de décoration représentant une bulle de discussion.

Article 2

L'étude géotechnique de conception prenant en compte l'implantation et les caractéristiques du bâtiment, mentionnée à l'article R. 112-7 du code de la construction et de l'habitation, a pour objet de fixer les prescriptions constructives adaptées à la nature du sol et au projet de construction, en tenant compte des recommandations énoncées lors de l'étude géotechnique préalable et en réduisant au mieux les risques géotechniques identifiés et jugés importants, en particulier le risque de mouvement de terrain différentiel consécutif à la sécheresse et à la réhydratation des sols. Image de décoration représentant une bulle de discussion.